L’heure du départ

Te souviens-tu de la couleur de cette heure que j’aime
Qui se délave et s’envole et meurt dans nos poèmes…
Goûte-la, frôle-la, écoute-la, comme elle caracole;
Comme l’Instant, comme le temps qui s’envole,

Je crois que sa couleur n’était pas celle d’une autre…
Cette heure était à nous et ses minutes étaient les nôtres…
Cette heure ne pouvait être à personne d’autre qu’à nous !
Avec son parfum, sa couleur, sa texture et son goût…

C’était l’heure qui caresse, blesse, éclaire ou leurre
Elle venait de nos âmes… c’était notre heure !
Triste réalité de se dire : Elle n’est plus désormais
Retrouverons-nous cette heure, que tu aimais ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s