Lorsque tu me manques

C’est au moment,
A l’instant où l’on se sépare
C’est au moment,
Où tu me laisses et que tu pars,
Quand il est l’heure.
Que j’en ai peur.
Que nous jouons les prolongations…
Toute la vie s’arrête…
Mais paradoxalement…
Tu es encore présente : Absente.
Tu me parles en odeurs en sensations je te vois.
Tu me hantes et m’enchantes !
J’ai tellement envie de toi.
Je me dissous dans le temps.
Insaisissable, irréel…
D’où je m’échappe quand tu m’appelles.
Pour un nouveau rendez-vous enivrant.

2 commentaires sur « Lorsque tu me manques »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s